Réunification : il faut un referendum en Loire-Atlantique

/
/
/
384 Views

Depuis des décennies, les mouvements bretons, approuvés par une majorité de citoyens en Loire-Atlantique, protestent contre la partition de la Bretagne et demandent sa réunification. Plus récemment une pétition lancée par Bretagne Réunie demande que les citoyens soient consultés et réunit 105.000 signatures en Loire-Atlantique.

Il est donc surprenant de voir, aujourd’hui, certaines organisations, relayées, hélas, par Bretagne réunie, rejeter le principe même d’une consultation populaire, prétendument impossible voire dangereuse ! Cette position va à contresens de l’action menée depuis des décennies.
C’est une faute politique. Voici pourquoi :

1- C’est un mensonge de dire qu’un referendum est légalement impossible. Certes un referendum national, décisionnel, tel que prévu par l’article 11 de la Constitution ne peut porter sur cette question. Mais la loi constitutionnelle de 2003 “acte II de la décentralisation” dispose dans son article 72-1 : “la modification des limites des collectivités territoriales peut également donner lieu à la consultation des électeurs, dans les conditions prévues par la loi”.

2- C’est un reniement : nous avons toujours dénoncé une partition de la Bretagne, décidée puis reconduite sans aucune consultation démocratique des citoyens concernés. Vouloir aujourd’hui obtenir la réunification par une simple loi, sans consultation démocratique préalable, ce serait faire ce que nous avons toujours reproché aux exécutifs successifs.

3- C’est une illusion : croire qu’une voie législative directe peut aboutir, c’est, en fait, supposer le problème résolu, c’est croire qu’il y aurait dès maintenant une majorité au Parlement pour autoriser des modifications générales des limites régionales, souvent absurdes, imposées en 2014 : les grands partis politiques se sont tus, la plupart des parlementaires se sont tus, et nombre d’élus régionaux et départementaux. A vrai dire, cette question d’identité régionale ne mobilise vraiment qu’en Bretagne, en Alsace, au Pays Basque et peut-être en Savoie.

C’est donc par une pression populaire, confirmée par un referendum démocratique qu’on fera évoluer le Gouvernement et le Parlement.

Patrick Mareschal
Fondateur de Bretagne Réunie
Président du département de Loire-Atlantique (2004-2011)

  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Pinterest
This div height required for enabling the sticky sidebar